Pour celles et ceux qui ne le sauraient pas encore (!), mon mari JJ est un passionné et nostalgique de "La Chasse aux trésors", le jeu des années 80 avec Philippe de Dieuleveult. En 2003 il a commencé un site sur cette émission, en recherchant essentiellement les anciens candidats et pilotes d'hélicoptères.

Quel rapport avec la cuisine ? J'y viens !

Juste avant l'été 2004, il a fait un envoi postal auprès de nombreux candidats "supposés", en France, en Suisse, au Luxembourg, et en Belgique. Dès le lendemain il avait un message sur le répondeur téléphonique de "la première candidate suisse de La Chasse au trésor". Nous étions le 11 juin 2004. Très rapidement des échanges se réalisent par E-mails, avec cette candidate passionnée de chats, Chantal Boivin, et son mari Pierre. Ces mails sont complétés par des échanges téléphoniques, et Chantal nous propose assez rapidement de venir la rencontrer en Suisse. Voilà où la passion nous mène !

Chantal et Pierre Boivin sur le plateau de ''La Chasse au trésor'' avec Philippe Gildas L'émission a été enregistrée en novembre 1980

C'est ainsi que nous organisons notre venue en Suisse pour la fin du mois d'août 2004. Nous n'avons qu'un "créneau" de 4 jours, et il est totalement optimisé pour y rencontrer une autre candidate de "La Chasse aux trésors", un pilote d'hélicoptère, la rédactrice en chef d'Hélico Revue, sans oublier une visite du Château de Chillon et de Gruyères où il y a eu une émission avec Philippe de Dieuleveult. Quelles vacances !!!

24 ans plus tard, en août 2004, Jean-Jacques avec Chantal et Pierre Boivin

Heureusement, les soirées sont réconfortantes, grâce au talent culinaire de nos hôtes, qui vont nous faire goûter à "la meilleure fondue suisse : la fondue fribourgeoise !"

Chantal et Pierre nous font goûter à la fondue fribourgeoise, la meilleure fondue suisse ! Des vacanciers chasseurs de trésors !

Mais qu'a-t-elle de particulier, cette fondue au fromage...

Eh bien tout simplement, au lieu de tremper des croutons de pain comme dans toute fondue au fromage traditionnelle, on y trempe... des petites pommes de terre ! Et croyez-moi, c'est délicieux ! Car figurez-vous qu'une pomme de terre, ça ne gonfle pas dans l'estomac comme pourrait le faire un morceau de pain gorgé de fromage. Nous voici donc en présence d'une recette finalement beaucoup plus digeste !

Il est vrai aussi que les fromages choisis pour remplir le caquelon sont des fromages locaux succulents. Mais je vous invite à tenter l'expérience lors de votre prochaine fondue au fromage, prenez de toutes petites pommes de terre (les grenailles), fermes, que vous piquez sur la fourchette, et trempez dans le fromage chaud, vous m'en direz des nouvelles !

Et quand on voit maintenant que, pour les gens pressés, il y a à la fois des mélanges de fromages à fondue prêts à l'emploi, et des petites pommes de terre cuites et épluchées sous vide, c'est aussi un dîner sympa, très bon marché, épatant, et très facile à improviser :

On trouve facilement sous vide tout ce qu'il faut pour improviser ce repas rapide, sympathique, et peu onéreux
Voici juste ce qu'il faut... pas grand chose !

Si certaines pommes de terre sous vide sont trop grosses, il suffit de les couper en 2 !
Couper éventuellement les pommes de terre un peu trop "grosses"

Le mélange de fromages prêt à l'emploi fond rapidement
Faîtes fondre le fromage

Tremper la pomme de terre pour l'entourer de fromage
Trempez la pomme de terre dans le fromage

Attention, ça peut être très chaud !
et dégustez, éventuellement avec du pâté ou de la charcuterie

Rien ne vous empêchera ensuite de la faire avec de vraies patates cuites "maison", et un mélange de fromages achetés chez le fromager, aromatisé de vin blanc et d'ail.

Mais avec la méthode "sous vide", franchement, la première qui me dit que c'est compliqué, gare à elle !!!